Résoudre les gros cubes en blindfold: Méthode des cycles


Contrairement à ce qu'il paraît, et comme on commence à en avoir l'habitude sur ce site, le blindfold est possible sur les gros cubes. Il faut pour ceci bien reconnaitre quelles sont les particularités des gros cubes. Tout d'abord, les centres sont composés de plusieurs pièces, et il est donc indispensable de conserver leur orientation, c'est à dire de ne pas les faire tourner sur eux-meme. Si vous choisissez d'utiliser d'autres séquences que celles que nous vous proposons, pensez à bien vérifier qu'elles ne posent pas de problèmes à ce niveau. Ensuite viennent les wings. Elles sont par groupe de deux ayant les même couleurs, mais ça n'est pas parce qu'elles ont les mêmes couleurs qu'elles sont identiques. Cela va rendre le repérage un peu plus difficile car il faut être vigilant, mais en fait cela va aussi nous aider pendant la rêsolution. En effet, ce type de pièces se retrouve forcement bien orienté un fois placé. Concernant les cubes impairs, il faudra en plus s'occuper des arêtes.

Bien évidemment, si vous vous intéressez au bigblind, vous avez sûrement rencontré différentes méthodes et techniques telles que celle des commutateurs. Grâce à la page de Deadalnix, vous pourrez résoudre ces pièces sans trop de difficulté. Vous tomberez probablement sur un cas de parité mêlant coins et arêtes centrales. Nous vous proposons une solution en bas de page.

Avant de commencer, rapellez vous qu'il n'y a aucun point fixe sur un cube pair. Nous vous conseillons donc de le placer dans le sens où un maximum de centres sont déjà résolus. Concernant les cubes impairs, placez le en fonction des centres de référence.

Résoudre les coins

Vous savez sûrement comment résoudre vos coins mais comme nous sommes gentils, en voici un exemple.


Résoudre les centres

4x4x4

Pour résoudre les centres, on va utiliser des cycles. Vous allez pouvoir les résoudre avec ce qui suit :


5x5x5

Résoudre les points

Ces centres agissent exactement comme les centres d'un 4x4x4. Puisqu'il existe 4 centres points de chaque couleur, faites en sorte d'avoir les cycles les plus longs possibles:


Il ne faut pas oublier que les symétries sont aussi possibles et parfois utiles.


Résoudre les centres croix

Les centres croix se résolvent de la même façon que les points. Seules les formules sont adaptées:


Résoudre les wings

Bien qu'il y ait à chaque fois 2 wings de même couleurs, chacune d'elles a sa place. Il faudra donc visualiser quelle pièce va où avant d'utiliser les formules suivantes:

4x4x4


5x5x5


 

Il se peut que vous ayez des cycles de longueur 2. Vous pouvez les résoudre mais la facon presentée ci-dessous mélange les centres. Il est donc important de ne pas les défaires avec notre setup, ce qui aurait comme conséquence de mélanger les centres à l'application du dé-setup. Le dernier cas est un exemple où le setup modifie les centres. Il faut donc appliquer une autre séquence (3eme applet), qui remet les centres en ordre pour s'en sortir, avant de faire son dé-setup. Dans cet exemple, le setup est r'.



Une toute dernière mise en garde concernera vos setup. Si vous utilisez des mouvements de couronnes externes, il n'y aura pas de problème. Mais vous serez peut être amenés à utiliser des mouvements de tranches intermédiaires. Faites alors attention à ce que vos formules ne retournent pas les centres ou ils se mélangeront. Pour éviter celà, il faudra alors effectuer la 3eme formule avant d'effectuer le dé-setup.

Résoudre les arêtes

Nous n'allons pas vraiment résoudre les arêtes. La véritable astuce est de placer les wings non pas en position absolue mais en position relative. En d'autres termes, nous n'allons plus placer les wings à leur place finale mais à coté de l'arête ayant les mêmes couleurs. On pourra ensuite considérer les tredges comme des arêtes et les résoudre comme en 3-cycle.

Bien évidemment, vous pouvez aussi les résoudre via des commutateurs. C'est d'ailleurs ce que préconise Deadal.Nix. Les wings seront alors résolues avant et en position absolue.

Il nous reste un petit détail à régler. Vous vous rappellez du problème de parité avec les coins ? Et bien c'est ici qu'on va le résoudre. Voici comment vous en sortir :

4x4x4

5x5x5


Formules en plus

Voici maintenant quelques formules intéressantes mais pas indispensables. Vous pourrez très bien résoudre votre cube avec les formules mentionnées plus haut. Nous nous sommes d'ailleurs posés la question de diffusion ou non-diffusion de ce qui suit. En effet, nous voulions éviter d'embrouiller le lecteur. Cependant, ces formules peuvent être très utiles dans certains cas.

Comme à l'accoutumée, retenez bien que chacunes de ces formules possèdent une symétrie que nous vous laisseront le soin de déduire.

Pour les arêtes :


Pour les centres :


Mémorisation

En ce qui concerne les coins, nous n'avons rien de particulier à vous apprendre. Vous êtes censés connaitre la méthode pour le 3x3x3. Ce sera la même : soit un lettrage, soit un chiffrage, soit au visuel.

Les wings sont un petit peu plus dures à mémoriser mais vous allez voir que ce n'est pas insurmontable du tout. Nous allons tout d'abord les numéroter (ou lettrer) pour pouvoir mieux les repérer. Jusque là rien de nouveau. Comme c'est expliqué plus haut, il y a un nombre pair de wings par doublon. Celà implique que deux pièces seront visuellement identiques mais n'iront pas à la même place. Vous pouvez vous en apercevoir en démontant votre cube. Vous verrez que 2 wings de même couleurs n'auront pas la même forme.

Comment savoir les reconnaitre? Etant destinée à une place unique, elles vont de se fait s'orienter en se plaçant. Vous n'aurez dans ce cas plus qu'à retenir leurs emplacements comme vous le feriez sur une méthode 3-cycles de 3x3x3. Pour déterminer la place de l'arête choisie, il faudra alors se représenter mentalement, avec des mouvements simples, sa mise en place. Vous verrez qu'avec le temps, la correspondance arête/emplacement devient plus naturelle.

L'étape des centres est de loin la plus dure à mémoriser. Tout d'abord un conseil sur la numérotation : une numérotation face par face ne convient pas du tout et est source d'erreur. Préférez donc, une numérotation calquée sur le modèle des arêtes, par étage et en descendant. Ofapel préfère commencer de la face du haut puis 1ere puis 2eme couronne puis face du bas mais Deadal.Nix préfère commencer par les couronnes puis la face du haut et du bas afin de faire correspondre le chiffrage des centres avec celui des arêtes. L'expérience vous dira quoi faire par rapport au sens du chiffrage et au centre de référence.

Comment retenir ses centres? Nous allons utiliser la méthodes des cycles en essayant d'avoir les cycles les plus longs possibles. Etant donné que chaque centre a 4 positions possibles, pour une même résolution, vous pourrez avoir plusieures mémorisations possibles. Le principe est que si l'on commence par un jaune, le cycle se termine dès que l'on rencontre à nouveau un jaune.

Il nous reste un petit détail à régler. Puisqu'il y a 4 centres de même couleurs par face, il faut réussir à se rappeler quels centres font déjà partis d'un cycle ou non. La solution que nous avons trouvée est tout simplement : "nos doigts". Mettre les doigts sur les pièces faisant parties d'un cycle est la seule méthode que nous ayons trouvée permettant à coup sûr de repérer ses centres.

Voilà un exemple de vidéo en image. La mémorisation n'est pas filmée. Elle a duré environs 20 minutes. La résolution 8 minutes et 30 secondes.