Rubik's Cube : les questions fréquentes

FAQ

Voici quelques explications supplémentaires qui répondent à quelques questions récurrentes ... Si cela ne suffit pas, n'hésitez pas à consulter le forum où d'autres internautes ont peut-être posé une question semblable, ou à m'écrire !

Je n'ai jamais réussi à résoudre le cube : est-ce que ce site me permettra d'y arriver en un temps raisonnable ?

La réponse est ... ça dépend de votre motivation ! La plupart des gens qui apprennent cette méthode (moi le premier ...) ont eu besoin d'une quinzaine de minutes pour résoudre leur premier cube en étant guidés pas à pas, mais cela change beaucoup d'une personne à l'autre. Contrairement à beaucoup d'autres sites axés sur la vitesse de résolution et la compétition, j'ai développé ce site dans le but de m'adresser à des personnes intéressées à résoudre le cube pour la première fois sans y passer des heures. Moralité : donnez-vous un quart d'heure et essayez !

Ca veut dire quoi, "faire la première face" ?

Pour vaincre le cube, il faut non pas le considérer comme UN puzzle à résoudre d'un coup, mais comme une multitude de puzzles beaucoup plus simples. C'est pourquoi toutes les méthodes pour le résoudre se décomposent en plusieurs étapes.

La première étape, que j'appelle "faire la première face", se décompose alors aussi en 9 parties, à savoir placer les neuf pièces une à une, sans essayer par exemple de réaliser une ligne d'un coup : pour arriver au bout, il faut patience ... et persévérance !

En fait, pour apprendre cette première étape à ceux que je connais, je leur racontais une petite histoire un peu semblable à celle du Belge de l'étape 2. Commencez d'abord par décider par quelle couleur vous allez commencer (blanc dans mes exemples animés) et placez le "cube du centre" blanc dirigé vers le haut. Ensuite, il faut que les "occupants" de la face du haut qui ne sont pas blancs "descendent chercher les bons cubes". Si on regarde le premier exemple animé, on voit que trois occupants de la face du haut descendent, puis le bon cube qui attendait en bas prend la place de l'un d'eux, et enfin il remonte avec les deux restants ! Pour le troisième exemple, c'est toujours la même chose : les trois cubes formant la ligne du milieu "sortent" de cette face blanche, le bon cube prend la place de l'un d'eux, et les trois reviennent dans la face blanche... Avec les cinq cas animés que j'ai représentés, la première face peut toujours être achevée. Je vous conseille de commencer par un coin (par exemple blanc-vert-orange) : vous regardez parmi les trois "possibilités de positions de coins" laquelle correspond à votre cas, puis vous répétez les mouvements l'un après l'autre. Ensuite, vous repérez le cube blanc-vert, par exemple, puis vous le placez de la même façon à côté du coin déjà en place, etc. Il arrive que des cubes avec du blanc soient déjà dans cette face du haut, mais à l'envers, ou à la mauvaise place. Il suffit de les remplacer par n'importe quel autre cube (par exemple bleu-orange, c'est égal), et ainsi vous vous ramenez à un des cinq cas précédents.

Je n'arrive pas à faire les 4 T avant l'étape du Belge !

C'est un problème qui revient assez souvent, et qui arrive lorsque l'on croit avoir  reconstruit correctement la première face alors que ce n'est pas le cas : lorsque la première étape est finie, non seulement la face choisie est terminée, mais la première couronne est elle aussi correcte. Si vous avez compris que chaque pièce a une et une seule place dans le cube, alors vous aurez compris comment réellement faire la première face : sur le cube de droite ci-dessous, les pièces de la face blanche sont en place, et les T sont bel et bien formés (en contour gras). Par contre, sur le cube de gauche, ils sont impossibles à former puisque les pièces blanches ne sont pas en place les unes par rapport aux autres !

Je tourne en rond dans l'étape de la croix !

La croix est traditionnellement l'étape la plus problématique de la méthode. Il est vraiment important de comprendre ce qui se passe dans chacune des deux phases (orientation et placement), et quelles pièces sont touchées par quelle combinaison. Pour le placement, en particulier, il se peut que suivant la position de la face du haut, il y ait deux arêtes en place et deux à échanger. S'il n'est pas possible de tourner la face du haut pour n'en avoir qu'une sur quatre en place, alors effectuez la combinaison de la chaise depuis n'importe quelle position, et vous vous retrouverez dans un cas où il est possible d'ajuster la face du haut pour n'avoir qu'une seule arête placée.

A la fin de la résolution, je me retrouve avec toutes les pièces correctes, sauf un coin à orienter ! Que faire ?

Aïe. C'est sûrement la question que l'on m'a le plus posée par mail depuis que j'ai ouvert le site. En fait, la réponse est assez simple : il y a un impatient maladroit qui a joué avec votre cube il y a quelques jours, quelques mois ou peut-être est-ce vous-même il y a vingt ans ;-) Impatient car ce quelqu'un a démonté (physiquement, donc démantelé et pas simplement mélangé) ton cube, et maladroit puisqu'il a ensuite remis les pièces sans se soucier de l'ordre, et a donc abouti à un cube impossible à résoudre. Il est en effet exclu de tourner un seul coin sur lui-même, ou une seule arête, c'est une question mathématique de théorie des groupes qui ne nous intéresse pas ici. La seule solution est donc simplement de redémonter le cube, et de le reconstruire en position finie, avant de le remélanger et de s'attaquer à sa résolution à la régulière ...

Je n'arrive pas à retenir les combinaisons par coeur ! Comment y parvenir sans avoir un QI de 160 ?

Etonnamment, beaucoup de gens sont freinés dans leur envie de résoudre le Rubik's Cube par l'idée qu'ils devront apprendre l'équivalent d'une encyclopédie pour pouvoir y arriver. Et bien en fait ce n'est pas du tout le cas ! Je n'utilise la notation que pour avoir la possibilité d'écrire les combinaisons sur papier, mais en réalité plus ou moins personne ne les connaît par coeur "en toutes lettres". La mémoire des mouvements intervient plutôt, ou des histoires dans le genre de celles du Belge. C'est une généralité bassinée depuis des dizaines d'années par des générations de psychologues, mais plus une méthode de mémorisation est personnelle et plus elle sera efficace. Si les lettres vous semblent adéquates, inventez-vous des mots ou des phrases magiques, si les mouvements sont plus faciles à retenir, décomposez chaque combinaisons en plus petites étapes ou cherchez les répétitions : dans la dernière combinaison par exemple, celle d'orientation des coins, on peut voir sept mouvements de la main droite, puis les mêmes sept, mais de la main gauche. Et chacun des groupes de sept est une alternance d'une face latérale, puis de la face du haut, etc ... A chacun de se raconter ses petites histoires, l'important est de ne pas rester prisonnier d'une notation, quelle qu'elle soit !

Quels sont les temps que je peux espérer atteindre avec cette méthode, et laquelle dois-je choisir si j'ai envie d'aller vraiment vite ?

Avec les quelques astuces présentées dans la section "Pour aller plus vite", il est possible de descendre en quelques jours d'entraînement jusqu'à une moyenne de 1 à 2 minutes, ce qui satisfait en général beaucoup de monde. Pour aller plus vite, il est nécessaire d'apprendre (beaucoup) de nouvelles combinaisons, des méthodes avancées de résolution du Rubik's cube sont décrites sur le site