Francocube, portail d'informations sur les puzzles de type rubik
en-teteen-tete


Rubik's cube : comment aller plus vite !?!


[Haut de page]

Pour aller plus vite...

Plus vite, plus vite, plus vite !
Baron Pierre de Coubertin

Voilà, vous avez déjà réussi le cube quelques fois, et ... la routine s'installe. Etes-vous déjà lassé des combats trop faciles contre le puzzle qui n'a apparemment plus de secrets ? Prêts à le ranger à nouveau pour 10 ans ?

Votre rubik's cube n'a pas dit son dernier mot : il est maintenant prêt à vous poser un nouveau défi, celui du chronomètre ... Pour beaucoup de monde, "simplement" réussir le cube ne suffit pas, il faut y ajouter la manière, par exemple en abattant successivement les barrières des 5 minutes, des 3 minutes, des 2 minutes, voire même en allant plus vite encore ! Le but de cette page est de présenter quelques astuces, qui ne sont pas nécessaires pour résoudre le cube, mais qui peuvent faire gagner quelques secondes aux acharnés du chrono. N'hésitez pas à m'en faire part si vous en utilisez d'autres, puis à m'envoyer vos meilleurs temps que je publierai sur la page des records !

Si vous vous sentez prêts, accrochez votre ceinture : c'est parti !

Remarque générale

La vitesse viendra progressivement : tout le monde mettra entre 5 et 20 minutes les premières fois, puis s'améliorera petit à petit. La clé de cette amélioration est l'automatisation des gestes : impossible de descendre sous les trois minutes en ayant le nez plongé dans les formules écrites sur un bout de papier ! Il est nécessaire de les apprendre par coeur, visuellement, mécaniquement.

"My fingers remember", disait un type dans un bouquin de Dave Singmaster, un des premiers maîtres en matière de rubik's cube. Une fois que vos mains et vos doigts connaissent les combinaisons, plus besoin du cerveau ! En principe, vous devriez arriver à parler librement à quelqu'un d'autre tout en résolvant le cube. Entraînez cette automatisation, exercez-vous à par exemple réaliser les combinaisons "à l'aveugle", ou au contraire réalisez-les lentement pour les comprendre, pour trouver "pourquoi ça marche".


[Haut de page]

Etape 1 : La première face

Le premier conseil que j'aurais à vous donner, c'est de commencer toujours par la même couleur. C'est tout bête, mais l'oeil s'habitue ainsi à repérer très vite les pièces de cette couleur et c'est une première étape vers l'automatisation. Avec l'habitude, tout le challenge consiste à penser à l'avance, l'idéal étant de repérer la pièce suivante à chaque fois que vous effectuez une courte séquence (4-6 mouvements) pour placer un des éléments de la première face. En gardant les yeux non pas sur la pièce que l'on met en place, mais sur la suivante, on peut faire des progrès impressionnants dans cette étape ...

Une autre manière de gagner beaucoup de temps est de procéder de façon systématique : plutôt que de placer les pièces dans un ordre quelconque, commencez par exemple par les 4 formant une croix, puis par les coins. Pourquoi ? Et bien parce que placer les 4 pièces de la croix peut se faire pratiquement dans tous les cas de manière extrêmement rapide, comme le montre l'exemple ci-dessous qui reprend la même position initiale pour les trois cas :

x2F'RB2L2F'UL'
RFB2L2
xRL2U2B

Trois exemples de départ pour le même cube initial, en commençant par placer les 4 cubes formant respectivement la croix blanche (initialement sur la face du dessous du cube), la croix jaune (dessus) et la croix rouge (en face). Attention évidemment à placer les 4 cubes alignés correctements les uns par rapport aux autres ! Pour cela il est nécessaire de connaître les positions respectives des faces, si on veut pouvoir aller vite et surtout sans devoir corriger d'erreurs par la suite ...

Commencez par repérer les 4 pièces de la croix sur chacune des animations et refléchissez à une manière de les placer, avant de voir la solution que je propose (il y en a évidemment une infinité d'autres, mais j'ai essayé de donner celles qui minimisent le nombre de mouvements).


[Haut de page]

Etape 2 : La "deuxième ligne" et le Belge simplifié

Ici, il existe un truc tout simple pour gagner du temps : souvent, les gens regardent les cubes de la face du bas un par un, puis essaient de les placer mentalement aux 4 places possible sans trop savoir si c'est possible ou non.

Prenons l'exemple d'un rubik's cube dont la face jaune est opposée à la face blanche. Vous avez commencé par la face blanche par exemple et placé les milieux de manière à former les 4 "T". Un coup d'oeil sur la face du bas vous permet alors d'éliminer tous les cubes avec un côté jaune. En effet, ils ont tous leur place dans l'étage du bas ! Ainsi, on est assuré que n'importe lequel des cubes sans côté jaune peuvent être mis en place avec la technique du Belge ... Pour les acharnés, Christophe Goudey propose une variante subtile et très intéressante : lors de la construction de la première face (rouge sur l'exemple ci-dessous), on peut mettre en place toutes les pièces sauf un coin, placer trois Belges grâce à des combinaisons très rapides (voir animation du "Belge simplifié" ci-dessous), puis enfin finir la dernière face et effectuer un Belge normal pour le dernier. Ca paraît pas grand-chose, mais on gagne 5 mouvements par Belge simplifié effectué, donc au total 15 ! J'ai essayé et ça marche très bien ...

R'DRULD'2L'y2UR'DR

Le Belge simplifié: pour bien l'utiliser, il est impératif de laisser le coin libre au-dessus de la place qu'il va occuper, quitte à tourner la face du haut ! On place ainsi les trois premiers cubes du 2è étage. Ensuite suivront le dernier coin et la dernière arête de la couche du milieu avec un Belge normal ...



[Haut de page]

Etape 3 : La croix

Dans cette étape, il est très facile ... de perdre du temps ! Si l'orientation des pièces de la croix est relativement aisée, certains perdent du temps lorsqu'il s'agit de placer les quatre pièces. Une manière d'accélérer sensiblement les choses est de connaître la combinaison miroir de celle de la "chaise" présentée dans cette étape : il s'agit en fait de la même séquence de mouvements, mais effectuée avec la main gauche. Ainsi, l'arête de devant reste immobile et les trois autres changent de place en tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Remarquez que la chaise "main gauche" n'est autre que les sept derniers mouvements de la combinaison de l'étape d'orientation des coins :

L'U'2LUL'UL

La chaise "main gauche" : l'arête de devant ne bouge pas, et les trois autres tournent dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.



[Haut de page]

Etape 4 : Placer les coins

Il existe un moyen de gagner du temps dans cette étape, qui vous permettra de la compléter en deux combinaisons au maximum dans tous les cas de figure, même si au départ aucun coin n'est à sa place : utilisez là aussi la combinaison miroir, c'est-à-dire une combinaison qui va permuter les coins en laissant celui du pouce gauche immobile, et non celui du pouce droit, ce qui revient à les faire tourner dans l'autre sens : voyez sur les deux animations la différence du nombre de coups en partant de la même position initiale !

(L'URU'LUR'U')2

Variante 1 : Utilisation de deux combinaison comme un bourrin

yRU'L'UR'U'LU

Variante 2 : Réflexion ... et réduction du nombre de mouvements par deux en utilisant la combinaison miroir !



[Haut de page]

Etape 5 : Orienter les coins

Ici aussi, deux utilisations au maximum de la longue combinaison vous permettront de finir le rubik's cube. Pensez une fois encore à retourner si nécessaire le cube entier dans l'espace pour vous retrouver dans une situation plus favorable et éviter des répétitions inutiles. Dans cette étape comme dans les 2 précédentes, vous trouverez facilement la formule miroir qui agit sur les cubes de gauche et non ceux de droite.

(RU2R'U'RU'R'L'U2LUL'UL)2

Variante 1 : Utilisation de la combinaison 2 fois, soit 28 mouvements ...

z'L'U2LUL'ULRU2R'U'RU'R'z

Variante 2 : Utilisation judicieuse de la combinaison miroir et réduction à 14 mouvements !


L'utilisation de ces fameuses formules miroir n'est encore une fois absolument pas nécessaire pour résoudre le cube, mais si vous êtes tenté par le speed cubing, elles vous seront forcément utiles, particulièrement lors des étapes 3 et 4. Christophe (toujours le même), m'a donné un truc pour le cas où il y a deux coins à retourner et qu'il sont opposés : un mouvement (par exemple F) permet de se ramener au cas principal, d'effectuer une seule fois la combinaison, puis F' termine le cube ! (voir animation ci-dessous) Simple, mais il fallait y penser ...

FRU2R'U'RU'R'L'U2LUL'ULF'


Attention : Il ne sert pratiquement à rien d'essayer d'apprendre cinq ou six nouvelles formules à la fois : assimilez-les lentement, une par une, c'est comme ça que ça va le mieux rentrer et rester !

Pour ceux qui préféreraient tester une autre méthode de résolution pour aller plus vite, je vous conseille de d'abord bien maîtriser celle-ci (on peut raisonnablement descendre aux environs de 1'30'') avant de vous lancer dans des méthodes plus avancées présentées sur le site. Mais sachez déjà que la barre de la minute de moyenne est très difficile à passer et que le nombre d'algorithmes à connaître augmente énormément !

Bon, voilà ... ma tâche est finie, je vous souhaite bien du plaisir et du succès dans votre (re)découverte du rubik's cube. Au risque d'avoir l'impression de me répéter, j'attends vos commentaires, critiques ou suggestions, messages de détresse (ou de joie, pourquoi pas ...). Si vous avez d'autres trucs à rajouter à cette page, ça peut être bien intéressant pour les suivants ... et pour moi !

Creative Commons BY-SA License
Copyleft 2007-2012. Certains droits réservés.