Etape 4, Placer les coins et résoudre les problèmes de parité.

Ici, nous allons aussi utiliser la méthode des cycles. Seules les passes changent. Nous retenons quelque chose du genre (156)(2438), ce qui a la même signification que dans l'etape précédente. Beaucoups de gens considèrent que cette étape est plus facile que celle consistant à replacer les arêtes. Personnellement, je la trouve plus difficile, car les limitation sur P obligent parfois à une gymnastique mentale des plus périlleuses . . .

Faces : U/D

Faces : U/D

Faces : U/D

Faces : U/D


Il va falloir ensuite résoudre ces cycles. Pour ceci nous allons n'utiliser qu'une passe pour les cycles de longeur superieur ou egale a 3 (et ses mirroir et/ou inverse). Bien sur, cela nous oblige à utiliser P. De plus, nous avons orienté les coins, pour ne pas les désorienter, nous allons interdire les mouvements L, L', R, R', F, F' B, B' dans P. Les mouvements des tranches de millieux sont interdits (et inutiles) !! Il est par contre possible de tourner le cube dans tous les sens, à condition de laisser une des faces U/D en haut.

Continuons l'exemple (156)(2438). De meme que précédemment, on résout 156 qui finit le premier cycle, puis 243 qui réduit le deuxième cycle a 28.


Les cycles de longueurs 2 se resolvent 2 par 2, grâce aux passes suivantes :

Faces : Toutes

Faces : U/D

Faces : U/D


Astuces pour les cycles de longueur supérieure ou égale a 3: Ici, P peut parfois devenir difficile, notamment dans les cas de cycles de longueur 3 dont les pièces sont sur plusieurs faces. Voici quelques exemples qui sans doute vous aideront.

Ici, on a un cycle sur la face R, la pièce etant destinée a la face D est a la verticale de sa position.

Ici, on a un cycle sur la face L, la pièce étant destinée à la face D n'est pas à la verticale de sa position.

Ici, on a un cycle "diagonal" sur le cube. Un cas pas évident sans cette astuce. On peut facilement transformer le cycle inverse en utilisant P = U2.


Astuces pour les cycles de longueur 2 : Ici aussi, on va utiliser des combinaisons des passes précédentes pour se simplifier la tâche.

Conversion d'un cycle de longueur 2 en diagonal en cycle de longueur 2 non diagonal. Cette conversion est très utile pour résoudre les problemes de parité.
On ne s'occupe pas des arêtes ici.

Cas où la passe P ne respecte pas les règles mais qui marche. cela est parfois possible avec les cycles de longueur 2. Se produit quand des coins échangés sont désorientés de la même facon.

Cas semblable au précédent. Ce genre de pratique n'est à utiliser que sur des cas que l'on connaît.


Vous croyez vous être sorti(e) d'affaire ? Et bien détrompez vous, car sauf si vous avez de la chance (selon les probabilités, c'est 50%), vous aurez un probleme de parité, c'est a dire qu'il vous restera a résoudre une paire d'arête et une paire de coins. Comment faire ? Tout d'abord, il va falloir utiliser P. Mais ici le problemes est que P peut devenir long. Afin de se faciliter la tâche, On va tourner les faces pour mettres les deux coins là où l'on veut, en respectant les memes limitaions que pour les coins, et placer les arêtes avec des mouvements des tranches du millieux plus ceux des faces U et D. Attention, vous ne pouvez utiliser que M2, S2, E2, U, U2, U', D, D2, D' pour placer les arêtes. Il est possible d'utiliser en plus les faces ou il n'y a pas les coins. Il va enfin falloir utiliser une des passes suivantes et effectuer P-1 .

On va ensuite utiliser les passes suivantes :

Faces : U/D

Faces : U/D

Faces : U/D

Faces : U/D et L/R

Faces : U/D et L/R

Faces : toutes


Enfin, s'il n'y a pas de passe P simple, plutôt que de faire une erreur (ca serait bête rendu a ce stade :P), il vaut mieux résoudre une des paires de coins gràce à une des passes ci dessus. On a ensuite des paires d'arêtes a résoudre, il faut donc reprendre l'étape 3 et on a finit le cube ;).

Etape 3, Placer les arêtes.Retour à l'index